Pacific Béziers

14 novembre 2017

Les balles du 14 juillet 1953

Quelques  rendez-vous en novembre-décembre

 25 novembre à 15H projection de mon film Les balles du 14 juillet 1953  à la médiathèque de Béziers (MAM) 1, Place du 14 Juillet avec une vente dédicace du livre par la librairie Clareton des Sources.

 Les balles du 14 juillet 1953 (livre et film) Le 14 juillet 1953, un drame terrible quasiment inconnu, s’est déroulé en plein Paris. Au moment de la dislocation d’une manifestation en l’honneur de la Révolution Française, la police parisienne charge un cortège de manifestants algériens. Sept personnes (6 algériens et un français) sont tuées et une centaine de manifestants blessés dont plus quarante par balles. Ce film, est l’histoire d’une longue enquête contre l’amnésie afin de reconstituer au mieux le déroulement de ce drame mais aussi pour comprendre comment un mensonge d’Etat a si bien fonctionné.

 Le 14 décembre à 20H30 au cinéma le Comoedia à Sète, 6, rue du 8 mai 1945, l’association Quais des docs organise une projection du film d’Emmanuel Audrain, en présence du réalisateur et des personnages du film. (Pot d’accueil à 20H) film soutenu par la LDH de Sète.

Retour en Algérie. Ils avaient 20 ans entre 1954 et 1962. Et comme deux millions de jeunes Français, leur Service militaire ce fut la Guerre d’Algérie. La torture, les « corvées de bois »… sont les blessures dont leur génération n’a pas pu parler. 50 ans plus tard, à l’heure de toucher leur retraite du combattant, certains, sortent de ce long silence, se regroupent dans une association (La 4ACG) et refusent cet argent de la guerre. Ils le collectent et le redistribuent à des associations algériennes. Puis, affrontant leur douleur et leur honte, ils racontent leur histoire. Pour contribuer à écrire une autre page… Solidaire et fraternelle, celle-là.

A noter également que l’association Quais des docs s’associe à Attac Sète lors de la projection du film de Mariana Otéro, l’Assemblée, à 20H30 au cinéma le Comoedia le 20 novembreLe 31 mars 2016, Place de la République à Paris nait le mouvement Nuit débout. Pendant plus de trois mois, des gens venus de tous horizons s’essayent avec passion à l’invention d’une nouvelle forme de démocratie. Comment parler ensemble sans parler d’une même voix ?

 

Daniel Kupferstein
Tél 06 82 28 01 91
http://www.daniel-kupferstein.com

Posté par Raymond CUBELLS à 11:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Aniane 2017

Dimanche 12 Novembre le Mouvement de la Paix était invité par Association Laïque des Amis des Monuments Pacifistes et Antimilitaristes de l'Hérault (A.L.A.M.P.A.H.) et la Libre Pensée à participer au 19° rassemblement d'Aniane pour la réhabilitation des fusillés pour l'exemple.

Parmi les invités figurait aussi l'ARAC.

IMG_2147

 

IMG_2153

 

Au monument aux morts une gerbe a été déposée, et le maire d'Aniane a prononcé une allocution. Environ deux cents personnes étaient présentes pour l'Hommage à Charles Botté résidant d'Aniane, qui a été fusillé en 1915.

 

Il est gravé sur ce Monument aux Morts un texte en Occitan que l’on trouve dans d’autres communes, il est dû à Antonin Perbosc :  « La guerra qu’an volgut / Es la guerra a la guerra / Son mòrts per nòstra terra / E per tota la terra ». (La guerre qu’ils ont voulu / Est la guerre à la guerre / Ils sont morts pour notre terre / Et pour toute la terre).

 

Les prises de paroles se sont succédées et notamment celle de Bernard BRIZON petit-fils de Pierre Brizon député qui s'est dressé en 1917 contre les exécutions des mutins.

 

Pour le Mouvement de la Paix Raymond Cubells a rappelé l'actualité concernant l'armement nucléaire au sujet du traité d'interdiction, du prix Nobel et de la politique de la France sur le budget militaire.

 

Ce fut l'occasion de commémorer le 110° anniversaire de la mutinerie du 17° régiment d'infanterie au moment de la crise viticole à Béziers.

 

Les chansons interprétées par les choristes d'Histoire d'Amour et Marianne à l'accordéon ont magnifiquement clôturé la matinée avant que la plupart se retrouvent autour de la table au restaurant.

 

 

IMG_2163

 

 

Posté par Raymond CUBELLS à 11:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 octobre 2017

Aniane pour les fusillés pour l'exemple

 

Aniane_LP2017

Posté par Raymond CUBELLS à 19:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 septembre 2017

23 septembre 2017

23sept17B

Dans l'Hérault, pour cette journée Internationale de la Paix,  la participation, même si elle est modeste, est d'année en année, sur une courbe croissante. 

C'est 70 personnes devant l'opéra sur la place de la Comédie à Montpellier, qui ont écouté la lecture de la déclaration du Mouvement de la Paix de Paris a été écoutée par 70 personnes représentantes de la CGT, des CEMEA, des Jeunes Communistes  du Parti Communistes, ainsi que l'AFPS " Solidarité Palestine". Elles  ont montré leur pleine adhésion à la déclaration de la culture de paix de l'UNESCO.

50 participants devant la Sous Préfecture de Lodève, et 40 à devant le mémorial des fusillés de Fontjun et de Jean Moulin cela indique  l'ancrage local de l'action. La couverture médiatique de la presse audiovisuelle reste dans un  silence assourdissant. Le chemin sera long mais notre rendez-vous est désormais annuel. Déjà nous pouvons nous y préparer et persévérer. 

Posté par Raymond CUBELLS à 22:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

05 septembre 2017

Journée Mondiale de la Paix 2017 dans l'Hérault

Partout en France le samedi 23 septembre 2017, marchons ensemble pour un monde de solidarité, de justice, de liberté, d’égalité, de fraternité et de Paix !

En marche pour la paix – Stop la guerre – Stop les violences

L’aspiration des peuples à vivre ensemble en paix dans la solidarité, la justice et la fraternité est immense.
Nous sommes persuadés qu’aucune de nos différences de convictions, d’appartenance ou de sensibilités philosophiques, politiques, religieuses, syndicales ou autres ne doit faire obstacle à l’expression de cette aspiration commune.

Nous sommes révoltés face à l’augmentation incessante des dépenses militaires qui sont passées de 1.144 milliards de dollars en 2001 à 1773 milliards en 2015 (Sipri en USD taux de change 2014) et favorisent un commerce des armes immoral et dangereux, alors que le budget des Nations Unies pour les opérations de paix est de seulement 8,7 milliards et que la lutte contre le réchauffement climatique nécessite des moyens importants tout comme la réalisation des Objectifs du Développement Durable (ODD).

 

Le Mouvement de la Paix s'associe aux organisations qui se rassembleront

à Montpellier  Place de la comédie à 14h.

A Béziers à 14 heures au mur des fusillés place du 14 juillet. 

A Lodève à 11h devant la Sous Préfecture

 

Partout en France, marchons pour la paix le samedi 23 septembre 2017

Le texte de l'Appel national signé par 115 organisations : Partout en France le samedi 23 septembre 2017, marchons ensemble pour un monde de solidarité, de justice, de liberté, d'égalité, de fraternité et de Paix ! L'aspiration des peuples à vivre ensemble en paix dans la solidarité, la justice et la fraternité est immense.

https://www.mvtpaix.org

 

Contacts

Raymond CUBELLS, tél : 04 67 76 31 53

 



Posté par Raymond CUBELLS à 18:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


08 août 2017

Marche de la Paix à Lézignan la Cèbe

Lézignan la cebe_mod

 

 

Une trentaine de marcheurs sont venus participer à la journée de commémoration du bombardement atomique d'Hiroshima et Nagasaki. La 18° Marche de la Paix s'est déroulée dans les carrières de basalte aujourd'hui délaissées par l'exploitant. Ce fut l'occasion de bénéficier des connaissances de Ramon Capdevila qui participe aux fouilles archéologiques. Il a également exposé l'histoire géologique du site, de l'activité volcanique et de la formation des différents couches de basalte ainsi que le retour de la faune et la flore dans la zone protégée. Mieux connaître notre environnement participe aussi à la démarche pacifiste.

Ensuite autour d'un pot de l'amitié, le maire du village Mr Rémi Bouyala, a accueilli les marcheurs pour exprimer ses préoccupations sur les instabilités du monde et le risque que représente cette arme. Il a rappelé le sens du traité de Non Prolifération Nucléaire. Puis Raymond Cubells président du «  Collectif Biterrois de l'Appel de Cent et du Mouvement de la Paix » a signalé le tournant historique qui vient d'être opéré en matière de désarment nucléaire par l'adoption par l'ONU du « Traité d'Interdiction des armes nucléaires » le 7 juillet dernier. Il a remis au maire un exemplaire du « livre Blanc pour la Paix » récemment édité.

Le groupe se propose de participer aux actions pour interpeller les autorités françaises nationales et locales sur les dangers de cette arme, de son inutilité et de son coût pénalisant les possibilités de financer les œuvres de vie. Il est donc la nécessaire de ratifier ce traité au plus tôt.

La journée s'est terminée après un repas tiré du sac et partagé, le tout accompagné de morceaux d'accordéons maîtrisés par la virtuosité de Marianne. Tout le monde s'est donné rendez-vous pour une 19° édition de «  la marche de la paix » l'an prochain, toujours dans une commune différente.

Posté par Raymond CUBELLS à 10:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 juin 2017

Marche de la Paix Août 2017

Collectif Biterrois de l'Appel des Cent et du Mouvement de la Paix

 

 R. CUBELLS, 7 Avenue M de l'Hospital

34500 BEZIERS Tél : 04 67 76 31 53

  

18ème MARCHE de la PAIX

Le Dimanche 6 Août , à Lézignan la Cèbe

 

A l'occasion de la 18° Marche de la Paix organisée par le «  collectif biterrois de l'Appel des Cent et du Mouvement de la Paix » pour la commémoration des bombardement d'Hiroshima et Nagasaki, nous fêterons :

 

le vote historique du traité d'interdiction de l'arme nucléaire par 122 états dans le cadre de l'ONU le

 7 juillet 2017 .

 

Cette commémoration sera suivie d'un pot de l'amitié organisé par la municipalité.

 

La liste des maires qui accueillent notre « Marche » s'allonge en répondant à l'appel du maire d'Hiroshima. Rappelons ceux qui ont déjà répondu : Cabriéres, Le Bousquet d'Orb, Vendres, Caltelnau de Guers, Peret, Murviel les Béziers, Cazouls. Saint Jean de Fos. Chaque fois un compte rendu a été publié.

 

  • 9h00, Départ en covoiturage depuis le parking du Petit Casino de Béziers.

10h00 Regroupement au parking de l'école primaire la Salsepareille

  • Marche à pieds de 45mn environ pour atteindre la carrière
    Passage par le site archéologique et commentaire de Ramon Capdevila sur la géologie locale et autres curiosités du Causse


  • Retour vers 12h30 environ à la salle des fêtes pour réception officielle du maire et discours.

  • Repas tiré du sac à l'ombre de la "pinède" sur les tables prêtées par la municipalité.

  • plan lézignan

  • Voir les sites :

  • http://icanfrance.org/

  • http://www.mvtpaix.org/wordpress/

  • Béziers, juillet  2017

 

Posté par Raymond CUBELLS à 23:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juin 2017

110 eme anniversaire des mutins du 17°

Piou-pious17Scan

 

 

Posté par Raymond CUBELLS à 15:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 mars 2017

24 Mars anticolonialiste

 

 

Vendredi 24 mars à 19H30 la Cimade, 14, rue de la Rotonde (centre-ville)

​ ​
​ ​
à l'appel du Mouvement de la Paix et l'Appel des Cent, 
​et en partenariat avec l​e RCSB: (Réseau Citoyen Solidaire de Béziers) et ​
​l'association France Algérie,
pr​ojection-débat du film documentaire:

« Les balles du 14 juillet 1953 », en présence du réalisateur Daniel Kupferstein.

(Participation libre aux frais de projection​)

 
Daniel Kupferstein
Tél 06 82 28 01 91
http://www.daniel-kupferstein.com

 

Cliquez sur le lien :

https://vimeo.com/99715119
​​ Le 14 juillet 1953, un drame s’est déroulé en plein Paris. Au moment de la dislocation d’une manifestation en l’honneur de la Révolution Française, la police parisienne charge un cortège de manifestants algériens. Bilan : sept morts, six Algériens et un Français et une centaine de manifestants blessés dont plus d'une quarantaine par balles. Un vrai carnage. Cette histoire est quasiment inconnue. Comme si une page d’histoire avait été déchirée et mise à la poubelle, aussi bien en France qu'en Algérie. Ce film est l’histoire d’une longue enquête contre l’amnésie

 

Et le 29 mars,

de 15H à 17H, 2ème Fête des Prénoms au collège Katia et Maurice Krafft, Boulevard Yves du Manoir (quartier de la Devèze)

Organisé par le CAID-E (collectif anti-ingérence et discrimination dans l’Education) dans le cadre de la semaine d’action dans l’Éducation contre le racisme et l’antisémitisme

 

Posté par Raymond CUBELLS à 18:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 Mars 2017 suite

En 2015, il y a 2ans, le samedi 14 mars nous étions , entre 500 et 1000 manifestants pour  protester contre le  changement de baptême de la rue du 19 mars 1962.

Les biterrois que nous sommes, ont voulu faire entendre leur désaccord avec le maire, sa majorité et aussi avec le député UMP de la ville.

De nombreuses organisations, syndicats, associations et partis politiques anticolonialistes se sont unis dans l'action. Les victimes de l'OAS étaient avec nous, je pense entre autre à JF Gavoury qui a apporté une contribution essentielle à notre mouvement. Notre action avait eu un large écho dans la presse.

Notre rassemblement d'aujourd'hui se veut complémentaire à la commémoration des anciens combattants d'Algérie qui participent aux cérémonies de Sète puis dans les différentes communes du département.

Depuis 2015, nous avons assisté aux débats du tribunal administratif de Montpellier que nous avions saisi pour un recours contre le changement de nom de la rue. Le tribunal n'a pas reconnu aux associations la possibilité de faire un recours, tout comme aux amis JF Gavoury et David Garcia et l'élu communiste Aimé Couquet.

  * Remettre en cause la date du 19 mars 1962, c'est remettre en cause la loi de décembre 2012 qui a proclamé que cette date soit retenue comme journée nationale du souvenir et de recueillement en mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d'Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc.

Nous sommes pacifistes et nous dénonçons ce qui à conduit les peuples dans une guerre abominable qui a détruit, a causé des morts et laissé des traumatismes dans les mémoires. Il s'agit du colonialisme.

Le colonialisme a marqué l'histoire durant des siècles, nous voulons en finir avec cette façon d'opposer les peuples dans la violence et les rapports de domination / soumission par la violence. Le colonialisme est un crime en ce sens qu'il tourne le dos à la déclaration des droits de l'Homme, à la justice. L'émancipation des peuples à besoin de paix. L'oppression des populations colonisées était codifiée par le code de l'indigénat qui ne leur donnait que des obligations, qui se situait plus près de l'esclavage que de la citoyenneté.

Tout un vocabulaire a été mis en place pour justifier cette situation. Ce qu'on a appelé les opérations de maintient de l'ordre a finalement été reconnu comme une véritable guerre qui n'a apporté aucune solution, au contraire. C'est ajoutée à cette guerre l'activité de l'OAS (l'Organisation de l'Armée Secrète) qui a ajouté des crimes au crime. La guerre, c'est le contraire de la justice, elle détruit, elle tue, et laisse derrière elle des traumatismes et des haines pour des décennies.



Nous devons dénoncer les utilisations politiques, clientélistes de ces traumatismes qui entretiennent le racisme dans les têtes. C'est sur ce triste héritage que le Front National construit son idéologie, mais hélas il faut bien le dire, il trouve ses complices chez ceux qui sont nostalgiques de cette période de l'histoire.

Nous avons encore une de grandes tâches qui nous attendent pour déconstruire ces idéologies qui sont mises en place pour diviser les peuples pour mieux les soumettre et tirer les profits de leurs exploitations, de leurs aliénations ( pour reprendre une expression d'Arthur Rimbaud ).





Nous ne sommes pas seuls à manifester. A Baucaire aussi, se déroule aujourd'hui une manifestation pour garder le nom d'une rue du 19 Mars 1962 qui à été débaptisée « Rue du 5 juillet 1962, Massacre d’Oran, à nos morts ». Décidément les villes FN se copient dans leurs politiques, elle utilisent les souffrances et les peurs et tournent le dos à la culture de Paix.

Nous dénonçons la banalisation ainsi que les tentatives de légitimisation des crimes de l'OAS. Nous n'oublions pas les bombes posées à Béziers revendiquées par elle. Il s'en ait fallu de peu qu'elles fassent des victimes comme nous l'a rappelé un biterrois parlant de sa à la manifestation du 4 mars.

 

Nous ne sommes pas seuls non-plus en France puisque ce 19 mars se déroule aussi à Paris place de la Nation et dans d'autres villes des Marches pour la Dignité et la justice dans le cadre de la 12eme semaine contre le colonialisme et le racisme

Dans ce cadre de la 12ème Semaine anticoloniale, les associations et mouvements anticolonialistes appellent à manifester ce dimanche 19 mars pour la Justice et la Dignité parce que :

-  Doit être soutenue la revendication légitime de Vérité et de Justice portée par les familles victimes de violences policières.

-  Sont inacceptables la banalisation des discours, des actes racistes et leur caractère structurel

-  Les droits démocratiques doivent être défendus face à l’Etat d’urgence et des mesures liberticides qui touchent particulièrement celles et ceux qui subissent le racisme.

-  L’accueil des migrant-e-s et réfugié-e-s dans des conditions dignes et la régularisation de tous et toutes les sans-papiers doivent être opposés à l’Europe forteresse. 

Dans ce cadre, se déroulera un cortège anticolonial :

Contre le nouvel ordre colonial :

- Pour le droit des peuples à l’indépendance contre le colonialisme, en Palestine, au Sahara Occidental

- Pour le droit à l’autodétermination des peuples kurde, tamoul

- Pour la décolonisation et les droits politiques, économiques, sociaux et culturels des dernières colonies françaises, en Kanaky, Polynésie, dans les Caraïbes et l’Océan indien.

- Contre le néocolonialisme et la Françafrique, les dictatures soutenues par la France, la corruption et les biens mal acquis.

- Pour la souveraineté des peuples, contre l’accaparement des terres, le pillage des ressources naturelles, la dette financière et écologique.

- Contre la guerre et les interventions militaires en Afrique et au Moyen - Orient, les exportations d’armes et pour le démantèlement des bases militaires françaises à l’étranger.

  Marchons contre « la guerre des civilisations », pour un monde d’égalité, de justice, de paix, de liberté et de démocratie !

Pour la Vérité, justice et dignité pour les victimes du colonialisme et du racisme :

- Pour l'abrogation complète de la loi du 23 février 2005 qui proposait d’imposer à l’Éducation nationale d’enseigner aux élèves le « rôle positif de la présence française en Afrique du Nord »

- Pour la reconnaissance des crimes colonialistes par la France : création d’un lieu du souvenir à la mémoire de celles et ceux qui furent assassinés, l’ouverture de toutes les archives relatives à ces différents événements et la reconnaissance de ces crimes de guerre et de ces crimes d’Etat.

- Pour la suppression du "visa Balladur" responsable de plus de 10 000 morts au large de Mayotte ainsi que des milliers d’expulsions annuelles dans l’île de Mayotte !



  * Notre ville de Béziers est une ville qui a été marquée par son activité républicaine, de tolérance et de respect de ses concitoyens. La ville a construit des logements pour accueillir les nombreux rapatriés. Cette ville de Béziers de par son histoire et sa situation a toujours été une terre d'accueil et de savoir vivre ensemble. Depuis les Cathares la tolérance et la coexistence des pratiques religieuses fait partie de l'histoire de cette ville. C'est un outrage à Béziers, la ville de J Moulin qui est fait par cet acte de haine fait par la municipalité Ménard.



 Ce qui est révoltant, c'est l'utilisation de cette souffrance à des fins politiciennes, des ambitions sordides. Au lieu de panser les plaies, on manipule les esprits pour les remettre à vif et mettre en avant un ennemi désigné à l'avance.

 Les peuples n'aiment pas la guerre, ils aspirent à la paix. On croit se battre pour la patrie et on se bat pour les banquiers, les marchands d'armes en résumé les capitalistes.

C'est en divisant la population, en montant les esprits les uns contre les autres sur des mensonges qu'on divise la population pour mieux la manipuler. C'est vérifié dans toutes les guerres.

 

Robert Ménard veut nous entraîner dans un siècle déjà passé dans une autre époque. Aujourd'hui la planète est un village et l'Humanité doit être fraternelle, pour les peuples colonisés, pour les soldats et les peuples colonisateurs qui n'auront de prospérité que dans une paix. Il n'y a pas de solution durable par les armes. Aujourd'hui les gens vont et viennent des deux cotés de la Méditerranée, se lient d'amitiés et parfois même se marient et fondent des familles. Les échanges économiques vont bon train. Les relations politiques, culturelles confortent la paix entre les peuples. 

 En conclusion permettez moi de citer De Gaulle :

« Qui sait même si la lutte qui termine et le sacrifice des morts tombés des deux côtés n'auront pas, en définitive, aidé les deux peuples à mieux comprendre qu'ils sont faits, non pour se combattre, mais pour marcher fraternellement ensemble sur la route de la civilisation ? »

Alors nous sommes là pour dire que nous voulons entendre parler de paix, entendre parler de « Culture de Paix » comme l'UNESCO vient de le définir pour ce 21° siècle.

IMG_0979

Posté par Raymond CUBELLS à 17:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]